Bouturer un Laurier Rose : Le Guide Ultime pour Multiplier vos Plantes Sans Effort

Vous adorez les lauriers roses et vous souhaitez les multiplier dans votre jardin sans dépenser une fortune ? Ce guide du bouturage détaillé vous révèle tout ce que vous devez savoir ! À l’issue de cette lecture, vous serez un expert en bouturage de laurier rose et vous n’aurez plus besoin d’acheter vos plants. Ne manquez pas cette occasion en or !

Le moment idéal pour bouturer votre laurier rose

Vous vous demandez quand réaliser le bouturage de votre laurier rose ? Traditionnellement, le mois d’août est idéal. Après la phase de croissance printanière, c’est le moment parfait pour assurer une bonne reprise en terre à l’automne. Cependant, sachez que vous pouvez également tenter l’opération dès juin, et ce jusqu’à septembre si les conditions climatiques sont favorables.

Choisir la meilleure tige pour votre bouture

Vous vous tenez devant votre laurier rose et vous vous demandez quelle tige prélever ? Pas de panique, il suffit de suivre quelques règles simples. Optez pour une tige non fleurie, ni trop jeune, ni trop vieille. La taille idéale ? Entre 15 et 20 cm. Vous optimiserez ainsi vos chances de réussite.

Préparation de la tige pour le bouturage

Une fois la tige idéale en main, il va falloir la préparer. Supprimez les feuilles du bas, car elles seront immergées ou enterrées. Utilisez un couteau ou des ciseaux bien aiguisés pour cette étape comme pour le bouturage du figuier, et pensez à les stériliser pour éviter toute contamination. Pour maximiser le développement des racines, réalisez une petite incision à la base de la tige.

A lire  Bouturer du jasmin : Le guide ultime pour doubler votre paradis floral en un clin d'œil !

La phase en eau : un tremplin pour votre bouture

Vous pouvez maintenant placer votre tige préparée dans un verre d’eau pendant plusieurs jours. Cette étape en eau n’est pas obligatoire, mais elle augmente considérablement vos chances de succès. Changez l’eau une ou deux fois par semaine pour apporter à la plante les matières organiques nécessaires.

Le grand saut : la mise en terre de votre bouture

L’étape finale consiste à transplanter votre bouture dans du terreau. Soyez extrêmement prudent lors de cette étape, car les racines nouvellement formées sont très fragiles. Utilisez un terreau de qualité, de préférence spécial bouturage. Si vous avez omis la phase en eau, n’hésitez pas à utiliser des hormones de bouturage pour favoriser la reprise.

Entretien post-bouturage : l’arrosage

Une fois votre bouture en terre, elle a besoin d’un arrosage régulier mais modéré pour éviter tout risque de pourriture. Gardez le terreau humide pendant les premières semaines, sans pour autant inonder la plante. Ainsi, vous vous assurez une croissance optimale pour votre nouveau laurier rose.

 

Article mis à jour le 1 septembre 2023

Fredo

Laisser un commentaire