Comment Jardiner bio chez soi ?

Comment Jardiner bio chez soi ?
5 (100%) 1 vote

De plus en plus de Français souhaitent en finir avec les produits néfastes pour la santé et pour l’environnement tels que les pesticides et autres désherbants. Et c’est ce qui explique que le jardinage bio devient de plus en plus à la mode du fait qu’il offre un très grand nombre d’avantages. Que vous souhaitiez cultiver des fleurs ou bien des légumes pour votre alimentation par exemple, le fait de jardiner bio chez soi est particulièrement recommandé.

Mais ce qui fait également la force de ce mode de culture, c’est le fait qu’il soit extrêmement simple. Comme vous allez pouvoir le constater au sein de cet article dans lequel nous vous expliquerons comment jardiner bio chez soi, il existe de nombreuses méthodes vous permettant d’obtenir des résultats très facilement.

Mettre en place un compost

La première solution consiste à mettre en place un compost chez soi. Cette pratique est extrêmement courante du fait qu’elle est simple et qu’elle a un impact très positif sur la nature et sur la qualité de vos cultures. En effet, vous pourrez accumuler au sein de votre compost tous vos déchets organiques tels que les légumes, les feuilles mortes ou même les coquilles d’œufs par exemple.

Ensuite, mélangés à de la terre, ces déchets seront mangés et digérés par des vers, ce qui aura un double intérêt. En premier lieu, ils seront renforcés en carbone, ce qui les rendra aussi performants que de l’engrais. En second lieu, ces déchets seront minimisés, ce qui diminuera le volume de vos poubelles domestiques. Lorsque le compost sera prêt, il vous suffira alors de le répandre sur vos cultures pour que celles-ci soient enrichies naturellement.

Utiliser des résidus naturels

Pour enrichir vos cultures et leur apporter un engrais parfaitement écologique, il vous sera possible d’utiliser des résidus naturels. En effet, au lieu de jeter ces derniers, il vous suffira simplement de les répandre au pied de vos cultures, exactement sur le même principe que pour le compost. Qu’il s’agisse de pelouse tondue, de feuilles mortes ou même de fumier, dans tous les cas, vous obtiendrez des résultats probants très rapidement.

Si les résidus naturels permettent de jardiner bio chez soi, cela s’explique par le fait que lorsqu’ils pourrissent, ils génèrent du carbone, un élément essentiel à la pousse des végétaux quels qu’ils soient. Lorsque vous aurez taillé vos haies ou tondu votre pelouse, vous n’aurez donc plus besoin de faire d’incessants allers-retours à la déchetterie. Toutefois, vous devrez faire attention à ne pas verser trop de résidus naturels au même endroit afin de ne pas étouffer la terre.

Utiliser des végétaux naturels

Certains végétaux présents dans la nature sont dotés de nombreuses propriétés qui ont pour avantage d’enrichir les cultures. Et la seconde bonne nouvelle, c’est que ces mêmes végétaux sont généralement considérés comme de la mauvaise herbe. C’est notamment le cas des orties ou de la consoude. Si votre jardin en est parsemé, ne vous battez plus avec ces plantes et au contraire, faites en vos alliées.

En plus de produire du carbone lorsqu’elles viendront à pourrir, ces plantes formeront une potasse qui enrichira la terre en nutriments et en azote, permettant à vos végétaux de pousser plus rapidement. Toutefois, ces végétaux ont tendance à pourrir très rapidement, ce qui induit donc le fait qu’il est préférable de les associer à une autre technique de jardinage bio pour optimiser la qualité de vos récoltes.

Avoir recours à du marc de café

Si l’utilisation du marc de café est très répandue pour entretenir les canalisations, son utilisation dans le domaine du jardinage est beaucoup moins connue. Et pourtant, le marc de café est lui aussi très riche en azote, une molécule essentielle pour le bon développement des plantes.

En parsemant du marc de café au pied de vos cultures, vous utiliserez donc un engrais parfaitement naturel qui ne viendra pas s’accumuler dans vos poubelles. Toutefois, si vos plantations sont très nombreuses, il peut être difficile de disposer d’assez de marc de café. Enfin, sachez que ce marc de café peut tout à fait être ajouté à un compost pour venir enrichir ce dernier.

Opter pour un engrais vert

Un engrais vert est un peu plus complexe que les méthodes précédentes à utiliser du fait que vous devrez également le cultiver avant de pouvoir en faire profiter vos différentes plantes. Concrètement, un engrais vert se divise en trois classes différentes qui sont les légumineuses (les pois, le trèfle), les crucifères (la moutarde, le colza) et les graminées (le seigle, l’avoine). Ces engrais verts sont extrêmement concentrés en nutriments, ce qui induit le fait que leur action sur vos plantes sera particulièrement riche.

Toutefois, la culture de ces engrais verts nécessite beaucoup de place ainsi que beaucoup d’eau. Si votre région d’habitation est souvent soumise aux sécheresses ou si votre jardin dispose d’une superficie limitée, les engrais verts ne vous sont pas recommandés. Dans le cas contraire, vous avez tout intérêt à opter pour ce mode de culture bio véritablement efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *