Badigeonnage au lait de chaux : quelle utilité au jardin ?

Badigeonnage au lait de chaux : quelle utilité au jardin ?
4.7 (93.33%) 3 votes

Vous avez probablement déjà observé des troncs blancs dans un verger ou à la campagne. Non, ce ne sont pas des artistes de street art qui s’expriment au milieu de la nature, mais bel et bien des jardiniers qui ont volontairement peinturluré leurs arbres. Quel est donc le rôle de ce badigeonnage ? Quels arbres peut-on badigeonner ? Quand et comment l’appliquer ?

Qu’est-ce que le blanc arboricole ?

Jadis, des arbres avec des troncs blancs, on en trouvait partout. Un temps délaissé au profit des produits phytosanitaires, le badigeon à l’ancienne, également appelé lait de chaux, chaux vive agricole ou blanc arboricole, a de nouveau les faveurs des jardiniers se souciant de l’environnement.

Celui-ci est produit à partir de fleur de chaux. Ce produit alcalin a la particularité de détruire les larves des ravageurs et les champignons qui pourraient se cacher dans les interstices de l’écorce des arbres pendant l’hiver, dans l’attente de jours meilleurs pour proliférer. Par ailleurs, il est utilisé préventivement contre l’apparition de certaines maladies, notamment pour les arbres fruitiers.

Le blanc arboricole présente également l’avantage d’être bien meilleur marché que la plupart des traitements, mais surtout, d’être plus respectueux du sol et plus globalement, de l’environnement.

Badigeon à l’ancienne : quel usage ?

Utilisable en agriculture biologique, le chaulage est une pratique qui intéresse donc en tout premier lieu toutes celles et tous ceux qui possèdent un ou plusieurs arbres fruitiers. En effet, la chaux agit :

  • en détruisant les œufs ou larves des nuisibles ;
  • en bloquant le développement de champignons invisibles à l’oeil nu. Ceux-ci sont à l’origine de nombreuses maladies, notamment la moniliose des fruits, le chancre bactérien, la cloque ou la tavelure.

Cette préparation naturelle est donc fort utile, aussi bien pour un pêcher, que pour un pommier, un poirier, un amandier ou un cognassier. Utilisé à titre préventif, le blanc arboricole évite l’emploi de traitements issus de la chimie, tout en favorisant des récoltes abondantes et saines.

Toutefois, le chaulage n’est pas une pratique exclusivement réservée au verger. Elle utilisable pour tout arbre d’ornement, comme le cerisier fleur ou le poirier fleur.

Comment utiliser le badigeon à l’ancienne ?

Le badigeonnage des arbres se fait toujours en période hivernale, lorsque les végétaux n’ont plus de feuillage.

Préparation du tronc avant l’application du blanc arboricole

Pour une efficacité maximale du blanc arboricole, il faut au préalable avoir une surface propre, un peu comme un peintre qui prépare son mur avant de le peindre.

Pour cela, vous n’avez besoin que d’une brosse. L’objectif est de débarrasser le tronc des morceaux d’écorce sur le point de tomber, mais également de la mousse qui a pu s’y développer. En effet, les interstices et la mousse peuvent abriter ravageurs et champignons à l’origine de maladies. Effectuez ce brossage de haut en bas. En fin d’opération, retirez tout ce qui a pu tomber au sol.

Chaux vive agricole en poudre ou prête à l’emploi ?

La chaux vive agricole est réputée pour son côté corrosif. Pour la manipuler, il est fortement recommandé de s’équiper en conséquence, le minimum étant de porter des gants et vêtements adéquats. Une paire de lunettes protectrices peut être envisagée.

Le blanc arboricole proposé aujourd’hui dans les jardineries et les boutiques spécialisées existe sous deux formes :

  • en poudre : il faut alors mélanger la chaux vive dans l’eau, ce qui provoque un gros bouillonnement. Sa manipulation est donc à effectuer en extérieur et étant correctement équipé ;
  • prêt à l’emploi : commercialisé en bidon, le lait de chaux arboricole évite tout risque de projection. Vous avez simplement à correctement remuer le contenu du pot pour qu’il soit parfaitement homogène. Gants et vêtements appropriés sont tout de même de rigueur ;

Pour des raisons pratiques, il est donc préférable d’opter pour la version prête à l’emploi, à moins d’avoir de nombreux arbres à badigeonner. Dans ce cas, un sac de chaux à diluer est nettement plus économique.

Pour cicatriser d’éventuelles plaies, il est souvent recommandé d’ajouter un peu d’argile à la chaux.

Application de la chaux vive agricole

Une fois équipé et le tronc préalablement nettoyé, vient le temps de l’application de la chaux vive agricole en elle-même. Celle-ci ne doit se faire que lorsqu’il n’y a pas de risque de pluie et pas de vent.
Le badigeonnage se fait simplement à l’aide d’un pinceau large. Il faut commencer par le haut du tronc pour finir par le bas, en insistant partout où il y a des recoins et anfractuosités susceptibles d’abriter des parasites et champignons.
Une seule couche peut suffire, mais une seconde est envisageable.

L’application du blanc agricole est à effectuer une fois par an, voire une fois tous les deux ans, lorsque le soleil est le plus haut et en période hivernale.

Leave a Comment