Synthétique ou naturelle, quelle toile de paillage choisir ?

Synthétique ou naturelle, quelle toile de paillage choisir ?
4.7 (93.33%) 3 votes

Pour créer un parterre de fleurs, une haie ou un carré de fraisiers sans être dans l’obligation de désherber sans cesse, un paillage s’impose. Outre la classique toile verte synthétique, il existe d’autres alternatives plus écologiques.

A quoi sert une toile de paillage ?

Si vous désirez créer une plate-bande, une bordure de rosiers ou planter quelques fraises par exemple, vous devrez auparavant débarrasser votre terrain de toutes les adventives présentes.
Mais le problème, c’est que ces « mauvaises herbes » sont bien plus tenaces qu’il n’y paraît. Il est d’ailleurs fort probable qu’elles aient laissé sur place quelques graines, sans parler de toutes celles colportées par le vent. A la première pluie de printemps ou d’été, toutes ces indésirables pointent le bout de leur nez et se mettent à proliférer.

Pour vous en débarrasser, vous devrez, soit désherber régulièrement, soit bloquer leur développement en les privant de lumière. Sans soleil, point de photosynthèse, et les adventices finissent par dépérir. Pour obtenir un tel résultat, on peut employer un paillage épais type BRF (bois raméal fragmenté), ou plus simplement, étendre une toile de paillage à l’endroit désiré.
Il suffit alors d’attendre de 2 à 6 mois selon la période de l’année pour qu’il n’y ait plus aucune plante indésirable à se développer. Il ne reste alors plus qu’à y planter fleurs, buissons et autres fruitiers.

Toile de paillage synthétique

Tissée ou non, la toile de paillage synthétique permet de prévenir le développement des végétaux indésirables en bloquant le rayonnement solaire. Toutefois, il est perméable et permet donc à la pluie de filtrer jusqu’aux racines des arbres, arbustes et fleurs qui ont été mis en place.

Ces toiles de jardin synthétiques sont produites à partir de polypropylène, un matériau dérivé du pétrole. Il présente donc une grande résistance au piétinement par exemple, mais surtout aux UV. De fait, une fois en place, de telles toiles peuvent rester des années sans qu’aucune intervention ne soit nécessaire. C’est d’ailleurs ce qui fait le succès de ces produits que l’on trouve aussi bien dans le jardin des particuliers que dans les espaces verts publics.

Toutefois, si les avantages de la toile de paillage synthétique sont souvent mis en avant, on en oublie que celle-ci constitue une barrière physique empêchant l’introduction de tout intrant.
Ainsi, les feuilles mortes et autres branchages tombant sur cette toile peuvent être dégradés par les micro-organismes du sol, sans toutefois que les minéraux et les éléments essentiels au développement de la plante ne puissent pénétrer efficacement dans la terre. De fait, celle-ci s’appauvrit, freinant à terme la croissance des végétaux en place.

Toile de paillage biodégradable et naturelle

L’emploi d’un produit dérivé du pétrole n’est jamais recommandé au jardin car celui-ci finit immanquablement par se déliter en petits fragments qui mettent des décennies ou des siècles à disparaître. En chanvre ou en jute, des alternatives sont possibles.

Les différentes toiles respectueuses de l’environnement

Encore méconnues du grand public, les toiles de paillage biodégradables gagnent à être utilisées en agriculture biologique comme au jardin. Deux matériaux sont principalement employés pour leur conception :

  • le jute : il s’agit d’un arbre dont on utilise les fibres contenues dans l’écorce. Le jute est principalement cultivé au Bangladesh et en Inde ;
  • le chanvre : cette plante annuelle se plaît notamment en France. Cultivée localement, ce matériau est donc plus respectueux de l’environnement ;

Les fibres de jute ou du chanvre sont employées à la confection de toile de paillage dont les propriétés sont identiques à leurs homologues synthétiques :

  • meilleure reprise des végétaux ;
  • blocage de l’apparition des adventices en limitant le rayonnement solaire ;
  • limitation du phénomène d’érosion des sols ;
  • diminution des chocs thermiques ;
  • rétention de l’humidité pendant l’été, ce qui permet de réduire la fréquence des arrosages.

Inconvénients des toiles en jute ou chanvre

L’emploi d’un matériau naturel implique toutefois :

  • une moindre résistance physique. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de tendre une toile biodégradable sur un sol dur, soit sec en été, soit gelé en hiver. Cela évite que, durant sa pose, vous ne veniez accidentellement à détendre les mailles en marchant dessus ;
  • une longévité moindre que celle du polypropylène. La toile finit naturellement par se dégrader, ce qui n’est alors pas très esthétique ;
  • le prix qui peut passer du simple au triple.

Avantages des toiles en jute ou chanvre

Contrairement au polypropylène, le chanvre et le jute ne forment pas une barrière permanente. Lors de leur dégradation, ils laissent passer les minéraux et éléments organiques nécessaires au bon développement des végétaux. Ils se dégradent eux-mêmes pour enrichir la terre.

Pour la conception d’espace paysager, d’une plate-bande ou d’une haie, la toile de paillage en jute ou chanvre est donc à utiliser pour bloquer le développement des adventives durant quelques dizaines de mois. Une fois la reprise des végétaux assurée, il faudra opter pour un paillage naturel type BRF qui viendra prendre le relais.

Au potager, sa longévité est suffisante pour l’utiliser telle quelle pour constituer un carré de fraisiers par exemple, ceux-ci devant être remplacés régulièrement pour rester productifs.

Acheter une toile de paillage en chanvre

Toile de paillage Herbi'Chanvre - 89cm x 1,5m - 100% Chanvre naturel 100% Français
  • Toile de paillage biodégradable
  • Fabriqué en France par Géochanvre avec UNIQUEMENT du Chanvre issu de l'agriculture française (produit sans...
  • Solution écologique idéale pour le potager, le jardin et les plantations
  • +/- 750g
  • Evite le déherbage, réduit les besoins en arrosage en limitant l'évaporation, protège du froid et de la...

 

Les commentaires sont clos.