Cendre au jardin : quelles utilisations ?

Cendre au jardin : quelles utilisations ?
5 (100%) 2 votes

Amendement permettant de lutter contre l’acidité du sol, anti-limace ou encore engrais naturel, la cendre fait partie de ces « déchets » qui se révèlent être de véritables trésors pour les jardins. Pour la pelouse, les parterres de fleurs ou encore au potager, quelles sont les utilisations de la cendre ?

De la cendre au jardin, mais pas n’importe laquelle

Cela peut paraître comme une évidence aux yeux de tous, mais la cendre est le résidu résultant de la combustion d’un matériau d’origine végétal, généralement du bois. Il est constitué de nombreux éléments minéraux, mais également d’un certain nombre de résidus comme du vernis ou de la peinture.

Pour respecter son sol et l’environnement d’une manière plus globale, il est donc essentiel de n’utiliser que de la cendre résultant d’un feu de bois « propre » de feuillus durs ou tendres, que celui-ci ait été brûlé dans un poêle à bois, une cheminée, dans votre barbecue charbon ou en extérieur.
Brute, celle-ci contient un certain nombre de petits morceaux de charbon et de bois pas totalement consumés. Utilisez un tamis pour les écarter et ne conservez que la partie la plus fine qui sera plus facile à incorporer au sol de manière homogène. Entreposez-la au sec pour l’utiliser le moment venu.

Rappelons que brûler des végétaux en extérieur est régi par un cadre légal strict. C’est une pratique notamment proscrite en lotissement, histoire de ne pas enfumer ses voisins.

Comment utiliser la cendre au jardin ?

Si de nombreuses publications abordent l’utilité de la cendre au potager, elles sont peu nombreuses à suggérer d’autres utilisations possibles et bien connues des anciens, notamment pour avoir une belle pelouse ou des parterres généreusement fleuris.

Pour lutter contre l’acidité du sol

Contenant une grande quantité de calcium, la cendre peut être utilisée tout comme la chaux, pour lutter contre l’acidité du sol. Il faut toutefois avoir la main légère et répandre au maximum de 70 g à 100 g au mètre carré par an.
Tout excès pourrait déséquilibrer la structure du sol et avoir l’effet inverse de celui escompté.

A noter qu’il faut éviter d’épandre de la cendre au pied des plantes acidophiles ou de bruyère comme les hortensias, camélias, azalées et autres rhododendrons.

Amendement naturel et gratuit

La cendre est un véritable engrais potassique en raison de sa concentration en potassium pouvant atteindre 9%. Par ailleurs, on y trouve 14% de silice et jusqu’à 4% de magnésium, mais (trop) peu de phosphore.
De par sa composition, l’amendement naturel et gratuit qu’est la cendre stimule la croissance de la plupart des plantes, que ce soit au jardin d’agrément ou au potager.

A noter toutefois que les cendres de résineux (pin, sapin, etc) sont d’une richesse nettement moins moindre que celle des feuillus (chêne, tilleul, érable, etc).

Répulsif naturel contre les limaces et les escargots

Comme le marc de café, la cendre peut être utilisée, non pas pour détruire, mais pour repousser les limaces et escargots de vos plantations. Pour cela, il vous suffit de tracer au sol un cercle autour de la plante que vous désirez protéger à l’aide de la cendre. Cette dernière étant très absorbante, elle freine la progression des stylommatophores et des gastéropodes qui l’évitent donc soigneusement.

Ce répulsif naturel n’est évidemment efficace que s’il ne pleut pas. A la première averse, limaces et escargots franchiront allègrement cette barrière.

De la cendre pour une belle pelouse

Trop souvent, on entend dire que la cendre détruit la mousse dans le gazon. Une idée fausse car si votre pelouse présente de la mousse, ce n’est pas de la cendre qui va l’en déloger.

En revanche, épandre de 70 g à 100 g de cendre au mètre carré et par an sur votre gazon stimule l’activité des différents organismes du sol, en particulier des vers de terre. Ceux-ci creusent davantage de galeries et allègent le sol. En cas de pluie, l’eau a ainsi moins tendance à stagner en surface, évitant notamment le développement de la mousse.

De la cendre pour vos parterres de fleurs

Pour de belles fleurs l’été prochain, n’hésitez pas à ajouter de la cendre à la terre de vos parterres dès le printemps. Griffez légèrement le sol pour mélanger cendre et terre en surface.
Notez qu’il faut au préalable avoir nettoyé votre parterre en le débarrassant des adventices, car la cendre a également tendance à favoriser leur développement.

De la cendre pour vos légumes

Poireaux, pommes de terre, tomates, fraisiers, de nombreuses plantes potagères sont gourmandes en potassium. Un amendement en cendre permet donc d’avoir des récoltes plus généreuses. Pour cela, il suffit de l’incorporer à la terre en la griffant pour éviter qu’elle ne soit lessivée à la première averse.

Toutefois, comme pour les rhododendrons, certaines plantes du potager ou du verger ont besoin d’une terre acide. C’est le cas notamment des myrtilliers. Il faut alors absolument proscrire l’utilisation de la cendre qui rend les sols alcalins.

Leave a Comment