Arrosage

Jardinage, les bons tuyaux pour un arrosage malin

Rédigé par admin

Dès que la chaleur s’installe, vous avez rapidement le réflexe d’arroser abondamment pour nourrir vos plantes. Mais voilà, que vous ayez un jardin extérieur, des balconnières, des plantes en pots, inutile de les noyer. D’autant que depuis quelques jours maintenant, la sécheresse gagne du terrain : de nombreux départements ont été placés en alerte orange, voire rouge. Des mesures d’économies et de restrictions d’eau qui limitent les prélèvements d’eau pour l’arrosage des jardins des particuliers notamment. Et, malheureusement au fil des heures qui s’écoulent la liste des départements de l’hexagone souffrant d’un manque hydrique ne cesse d’augmenter. En marge, un arrosage fréquent en forte période de chaleur n’est pas forcément judicieux. Et pour cause, c’est la manière d’arroser qui importe et il est parfois plus important de préférer un arrosage abondant une fois par semaine qu’un arrosage léger par jour. Gros plan sur les astuces pour arroser son jardin et préserver l’or bleu

Les astuces pour économiser l’eau

La nature se remet assez bien des étés chauds et vous retrouverez dès l’automne votre coin de verdure sans avoir gaspillé inutilement de l’eau. Bien entendu, il convient d’arroser ces dernières de temps en temps quand même. Mais voilà, comme évoqué précédemment, un arrosage important une fois par semaine porte ses fruits contrairement à un arrosage léger quotidien. Les astuces consistent à arroser le soir, une fois le soleil couché, au moment même où les stomates des plantes sont fermés évitant aux gouttelettes d’eau de faire un effet loupe et de le faire au plus près du pied des plantes. Autre astuce et non des moindres, le fait d’adapter l’arrosage en fonction des besoins des plantes : certaines plantes sont plus gourmandes en eau que d’autres. Pour exemple, un arbre enraciné n’a besoin d’eau que tous les 15 jours contrairement au rosier qui a besoin d’eau une fois par semaine voire à un cactus qui n’en demande selon les espèces qu’une fois par mois ! Pour augmenter l’efficacité de votre arrosage pensez aussi à mettre en place un système de goutte-à-goutte adapté aux besoins des plantes, mais aussi de compter parmi votre outillage de jardinage d’un pulvérisateur. À pression, à gâchette, le pulvérisateur est un must-have et vous permettra d’apporter plus d’eau et de couvrir une plus grande zone. Bien entendu, le pulvérisateur sera aussi un allié de taille pour épandre de l’engrais ou un traitement naturel contre les espèces nuisibles. 

Conseils d’arrosage de la pelouse

Avoir une pelouse verdoyante est le souhait de bon nombre d’entre vous. Pour autant, c’est le poste le plus gourmand en eau : entre 10 à 20 litres par semaine et par mètre carré ! Et, à l’heure où l’eau est au cœur des préoccupations environnementales, que cette denrée indispensable à notre survie se fait de plus en plus rare et onéreuse, mieux vaut que vous adoptiez les bons gestes. Dès lors, préférez un arrosage très matinal aux alentours de 5h du matin ou plus tardif après la tombée de la nuit. Ensuite, vous pouvez aussi installer un système automatique d’arrosage couplé à un détecteur d’humidité pour éviter le gaspillage de l’eau et voir votre facture s’envoler. Ensuite pour contraindre le gazon à s’enraciner, espacez les séances d’arrosage. Le fait de défeutrer, de décompacter, mais aussi de remonter le niveau de coupe permettront à votre gazon de mieux résister à la sécheresse. Si vous avez la possibilité, optez pour un récupérateur d’eau de pluie. Pour finir, préférer un gazon avec une majorité de fétuque, du kikuyu notamment, ces derniers sont moins gourmands en eau que les gazons à base de raygrass anglais, d’agrostis ou de pâturin commun. 

Conseils d’arrosage du potager 

S’il est plaisant de se pourlécher les babines avec des fruits et des légumes « made in home », il faut les arroser, c’est indispensable. Et pour cause, inutile d’espérer de belles récoltes goûteuses qui émoustillent les papilles sans un arrosage en été. En général, il vous faut compter 1 litre par jour et par mètre carré. Mais cette quantité peut être revue à la baisse en adoptant les bons gestes. Là encore, arrosez en soirée afin de diviser par deux les pertes dues à l’évaporation de l’eau et privilégiez les apports ciblés au pied des plantes. Là encore le goutte-à-goutte, le tuyau micro-poreux, l’arrosoir et le pulvérisateur sont vos alliés. Et parce qu’un bon binage vaut deux arrosages, pensez à ameublir la surface pour stopper les remontées d’eau par capillarité. Ensuite, les apports de matières organiques (compost) améliorent la structure du sol et retiennent l’eau de pluie ou d’arrosage. Si vous avez un rongeur, vous pouvez recycler sa litière pour recouvrir la terre de vos plantes ornementales. Pensez aussi à recouvrir toute la surface de votre potager d’un épais paillage après avoir humidifié la terre. Certains légumes (tomates, courgette, aubergine, salade, framboises notamment) gourmands en eau nécessitent un arrosage régulier tandis que d’autres pas comme l’ail, l’échalote, le panais. De ce fait, adaptez là encore l’arrosage en fonction des besoins de vos fruits et légumes. 

Conseils d’arrosage au balcon

Parce que vous n’avez pas la chance d’avoir un extérieur, vous avez converti votre balcon en petit coin de paradis. Alors, pour maintenir en pleine forme votre balcon fleuri, suivez l’arrosage de près pour maîtriser ce poste de dépense. Et pour cause, il vous faut compter 1 litre par jour et par jardinière. À la fraîche ou à la tombée de nuit, arrosez et seulement à ces moments-là. Ne mouillez pas les feuilles et garnissez vos jardinières de billes d’argile ou de pouzzolane pour diviser par deux la consommation d’eau. Ensuite, préférez les pots en pastiques, moins poreux que ceux en terre cuite. Bien entendu, parmi la grande famille des plantes d’ornement certaines sont très gourmandes en eau. C’est le cas du chrysanthème, du pétunia ou encore du dahlia. Dès lors, préférez-leur des plantes moins gourmandes et optez pour des plantes grasses, des cactées aussi. Bien sûr, vous pouvez aussi planter des ficoïdes, des pourpiers, des œillets, des lantanas voire de la lavande. Outre le fait d’attirer les auxiliaires du jardin, elles sont sobres en eau. 

Conseils d’arrosage pour les plantes en pot 

Ces plantes aussi réclament beaucoup d’eau, un arrosage régulier au même titre que les jardinières. Entre 5 et 10 litres par semaine et par pot, vous pouvez aussi réduire les quantités d’eau. Arrosez de préférence le soir, à la tombée de la nuit pour que vos plantes en pot se refassent une santé. Ensuite, arrosez copieusement pour hydrater toute la motte, optez pour le paillage et des plantes peu gourmandes en eau là encore. 

Concernant l'auteur

admin

Laisser un commentaire