Comment se débarrasser des limaces au jardin ?

Comment se débarrasser des limaces au jardin ?
4.5 (90%) 2 votes

Véritable bête noire du jardinier amateur ou averti, la limace sort de sa cachette quand la nuit tombe ou à la première averse pour grignoter les jeunes plants de vos plates-bandes ou au potager. Bière, tuile, insecticide bio, cendre, comment se débarrasser des limaces ?

A quoi servent les limaces dans un jardin ?

Si vous demandez autour de vous à quoi servent les limaces, la plupart des personnes vous répondront au mieux « à rien ». Et pourtant, c’est bien mal connaître ces petites bêtes gluantes qui croquent nos fleurs et salades.

En effet, ces gastéropodes sont fort utiles au jardin car, comme d’autres, ils participent au recyclage de la nécromasse. Ce dernier terme désigne la masse de matière organique morte, par opposition à la biomasse qui, elle, est bien vivante. De fait, les limaces contribuent au même titre que les vers de terre et de très nombreux autres organismes, à la transformation des végétaux et cadavres en humus, et donc à enrichir la terre de jardin.
Par ailleurs, c’est une grande source de nourriture pour les oiseaux, les hérissons et bien d’autres vertébrés.

Si votre jardin est envahi de limaces et autres loches, c’est donc probablement que la nécromasse y est importante et les prédateurs, pas assez.

Les solutions anti-limaces inefficaces ou à éviter

Parmi les solutions pour lutter contre les limaces, il faut surtout proscrire toute utilisation de pesticides chimiques. Et c’est loin d’être une évidence pour tous. En effet, ces produits ne se contentent pas d’éradiquer les limaces et escargots, mais également toute autre forme de vie. Abeilles, oiseaux, lombrics, aucun animal ou insecte n’est épargné, que ce soit de manière directe ou indirecte.

Les plantes anti-limaces

Ail, oignon, fenouil, ciboulette, géranium, menthe ou encore tanaisie, bon nombre de plantes sont présentées comme étant des répulsifs anti-limaces. Il est vrai que ces végétaux sont totalement ignorés des gastéropodes qui les reconnaissent de loin à leur odeur. Ceux-ci étant peu appétants, nos croqueuses de jeunes plants les évitent donc.

N’espérez toutefois pas qu’un alignement de menthe par exemple agisse comme une barrière naturelle anti-limace. Au mieux, on peut espérer masquer temporairement l’odeur des plants que l’on vient mettre en terre.

La bière pour lutter contre les gastéropodes

Installer de la bière dans un récipient peu profond type couvercle de pâte à tartiner (bio évidemment !), voilà une astuce bien connue des jardiniers et qui fonctionne à merveille. D’ailleurs, en une nuit, vous pouvez ainsi noyer de nombreuses limaces qui confondent son odeur avec celle de la chicorée dont elles raffolent.

Le problème de cette méthode, c’est qu’elle a tendance à attirer des limaces qui ne sont pas immédiatement situées à l’endroit où vous déposez votre piège. Les résultats peuvent donc être très mitigés. En plus, c’est un piège mortel, alors que les limaces ont une utilité. Mieux vaut les éloigner seulement.

Les bonnes astuces anti-limaces à déployer au jardin

Contrairement à la bière ou aux plantes anti-limaces dont les résultats sont parfois peu probants, ils existe des astuces de jardinier simples à mettre en place et dont l’efficacité n’est plus à démontrer.

Installer des tuiles au jardin

Si les limaces sortent dès que la fraîcheur revient en été, c’est-à-dire à la tombée de la nuit, il leur faut trouver une cachette au plus vite dès que le jour se lève. Pour leur faciliter la tâche, vous pouvez installer quelques tuiles rondes au jardin. Elles viendront s’y cacher. Il ne vous reste plus qu’à les récolter et à les libérer (beaucoup) plus loin.

Endurcir ses jeunes plants

Vous venez d’acheter de jeunes plants de fleurs ou potagers ? Les conditions de température et d’hygrométrie des pépiniéristes et jardineries entraînent une croissance rapide des végétaux, rendant les jeunes pousses particulièrement tendres.
Pour les rendre moins appétissantes pour les limaces, sortez-les progressivement, par exemple sur un rebord de fenêtres pendant une à deux semaines pour les endurcir.

Favoriser les prédateurs naturels

Si les limaces sont trop nombreuses dans un jardin, c’est probablement parce que les prédateurs y sont peu présents. Pourtant, il facile d’installer des hôtels à insectes et autres abris pour favoriser l’installation des hérissons, crapauds, lézards et autres orvets.

A noter que le carabe est également un prédateur naturel des limaces et qu’il est nettement plus facile à favoriser dans un jardin de ville que des batraciens par exemple.

Installer des substrats anti-limaces

Pour progresser, les gastéropodes sécrètent du mucus. De fait, répandre à la surface du sol une fine couche d’un substrat absorbant constitue un véritable frein aux limaces. Celui-ci peut être de différentes natures comme des copeaux de bois, de la sciure, du marc de café préalablement séché ou encore de la cendre tamisée.

D’autres matériaux comme les coquilles d’oeufs broyées ou le sable sont envisageables, mais ils n’absorbent pas le mucus et sont uniquement destinés à blesser.

Enfin, soulignons que tous ces trucs et astuces de jardinier se révèlent inefficaces en cas de pluie.

Les commentaires sont clos.